Chers amis,

Comme chaque année, les parents d'élèves de 3e font actuellement face aux incertitudes liées à l'affectation au lycée. L'affectation est gérée par le système Affelnet. Pour l'affectation en  lycée d’enseignement général et technologique, chaque élève à la fin de la troisième, bénéficie de points, 600 s'il reste dans son district (Paris est divisé en 4 districts), 600 au maximum pour ses résultats scolaires de troisième et enfin 300 s'il est boursier. Les points de districts sont perdus pour un élève qui postule hors district si bien qu'il est impossible pour un élève d'être affecté en dehors de son district. Pour l'enseignement professionnel, l'affectation se fait aussi par Affelnet mais il n'y a pas de district et les élèves peuvent demander des établissements dans tout Paris. 
Le système Affelnet crée des tensions particulièrement élevées dans le district Est pour les élèves se destinant aux filières générales. En effet, le district Est est le district le plus peuplé en collégiens et manque régulièrement de places pour les accueillir dans les lycées généraux. De plus le district Est a la plus forte concentration de populations fragiles et d'élèves boursiers. La suppression des districts à Paris permettrait justement de favoriser une plus grande mixité sociale à l'échelle de la ville. En effet, les 300 pts des élèves boursiers, leur permettent d'obtenir beaucoup plus facilement l'établissement de leur choix. 
Les districts ont initialement été mis en place sur des arguments de proximité géographique. Cependant, à Paris, celle-ci est avant tout liée à la ligne de métro voisine et non à la distance à vol d'oiseau dans un secteur géographique aussi vaste que les 9 arrondissements du district Est. La suppression des districts permettrait donc une plus grande cohérence des déplacements des lycéens. 

Nous demandons donc la suppression des districts pour les lycées généraux, tout comme cela se fait déjà pour les lycées professionnels. Cela permettrait à la fois une plus grande souplesse dans les affectations, des transports plus rationnels en moyenne, et enfin une mixité sociale pensée à l'échelle de Paris et non cantonnée au sein du district Est.  

C'est pourquoi un groupe rassemblant des parents indépendants qui sont par ailleurs adhérents ou non aux associations de parents d'éleves (PEEP, FCPE, ...),  ainsi que différentes associations du district Est (Parents Citoyens, APE-PEEP Hélène Boucher et D.Milhaud-Goubet-Manin-Brassens,...) a décidé d'écrire une lettre au Recteur de Paris. 

Si vous adhérez à cette démarche, nous proposons deux actions

1)Vous pouvez faire partie du collectif et apparaître comme cosignataire de la lettre au recteur en tant qu'association de parents ou parents indépendants (pour des raisons pratiques, seul le nombre de parents indépendants sera mentionné sur la lettre, la liste sera tenue à disposition du Recteur). Dans ce cas, merci de nous envoyer un mail à l'adresse sblapostolet@free.fr avant le samedi 13 juin. Lire la lettre au Recteur : Lettre_Recteur_suppresssion_district_2_juin

2)Vous êtes tous invités à donner votre avis sur cette initiative via le formulaire accessible par le lien suivant :  http://goo.gl/forms/oD4P1oIyT4 

L'inscription via le formulaire ci-dessus vous permet de vous  associer, de faire des propositions supplémentaires. Si vous souhaitez être simplement tenu au courant des suites, laissez nous votre adresse mail. Nous avons créé une adresse mail de diffusion suppression-districts-a-paris@googlegroups.com sur laquelle nous pourrons échanger et discuter. Nous vous enverrons alors une invitation pour faire partie de ce groupe de discussion. 

N'hésitez pas à transmettre ce mail à d'autres parents qui pourraient être intéressés. 
Pour le collectif suppression-des-districts-a-Paris contact: suppression.districts.paris@gmail.com