Chaque année depuis 2011, nous analysons les affectations d’un collège du district Est sur la base d’informations recueillies auprès des élèves du collège.

Cette récurrence permet de mettre en évidence les conséquences locales des évolutions de l’utilisation d’AFFELNET décidées par le Rectorat de Paris.

Pour la première fois cette année, nous avons accès à une analyse statistique (20181015_AFFELNET_notation) du poids de chacune des composantes du mille-feuille de l’outil AFFELNET tel qu’il est utilisé par le Rectorat de Paris. En effet, il faut avoir en tête que c’est le Rectorat qui décide des critères et des composantes qui vont nourrir l’algorithme AFFELNET. Le même outil est ainsi utilisé de manière très différente dans d’autres départements d’Ile-de-France et ailleurs en France.

Cette analyse répond à la question récurrente : qu'est-ce qui compte le plus dans l'affectation d'un collégien en classe de seconde à Paris ?

Découvrez vous-même la réponse (20181015_AFFELNET_notation). Les résultats de l’analyse sont édifiants. La complexité de la « boite noire » AFFELNET voulue par le Rectorat apparaît en pleine lumière Les besoins de « correctifs » pour rendre lisible et compréhensible une démarche qui a perdu en évidence deviennent nécessaires et renforcent la complexité qu'ils sont censés résoudre. Le serpent AFFELNET se mord la queue !

L’analyse a été menée par un membre du Collectif des Parents Parisiens pour la suppression des districs à Paris. Nous vous invitons à la découvrir et à la relayer le plus largement possible. Nul ne doit ignorer l’absurdité du système et ses conséquence pour nos enfants.

Ne subissons plus, agissons !